le concours

 

 

 

Page d'accueil du site  

 Historique    Le concours   Projets Marron   Tirages spéciaux   

     Les feuilles    Les carnets    Les couvertures de carnets   

Utilisations    sans valeur complémentaire     avec valeur complémentaire   Oblitérations diverses 

Les variétés    Lettres taxées    Exposition du Havre   Porte timbres

        Maritime, navale    Avion   Clermont avion       Transports par avion   courrier accidente        

Bibliographie      Liens    

  Contact         Mes recherches   Livre d'or        

 

 


  Le concours

  Tirages spéciaux   Projets Marron

 


Pour accélérer le chargement de cette page, quelques images ont été miniaturisées; il suffit de cliquer dessus pour voir l'image normalement. 


Les Projets retenus au concours

Site sur les essais , épreuves, ... du monde:consulter  http://www.dieproofs.it/
 
Dès le 24 août 1928 le maire d’Orléans M Cholet a contacté le ministre en charge de la poste pour lui signaler l’importance de l’événement de 1929 : le 5ème centenaire de la libération de sa ville par Jeanne d’Arc en 1429. 

Lettre de M Chollet maire d’Orléans du 24 août 1928

24 aout 1928

 A Monsieur le Ministre du Commerce, de l’Industrie des Postes et télégraphes Paris

 Monsieur le Ministre

En 1921, le  Parlement, sur la proposition du Gouvernement, déclarait fête nationale le dimanche suivant le 8 mai, anniversaire de la délivrance d'Orléans par Jeanne d’Arc.

La ville d’Orléans, fidèle au culte de 1'héroïque jeune fille de Loorraine n’avait  point attendu que  I'église reconnut les vertus de la « pucelle » ou que les pouvoirs publics  fissent célébrer l'épopée magnifique qui préserva la France de la domination  étrangère. Dès le 8 mai 1430, la population organisait spontanément une procession  qui se déroula à travers la ville, du fort des Tourelles à l’église où un an auparavant, Jeanne était venue s’agenouiller, après avoir rejeté la garnison anglaise hors des murs de la ville.

Depuis lors, et sauf à l’époque troublée de la Révolution et pendant la grande guerre mondiale Orléans n‘a cessé de commémorer par ce que l’on nomme par chez  nous les fêtes Traditionnelles de la Délivrance.

Cet événement prodigieux  qui fut au 15ème siècle qui fut l’animateur du salut du pays.

La ville que j’ai l’honneur d'administrer, Monsieur le Ministre, se prépare à célébrer avec un éclat tout particulier, en 1929,le cinq centième anniversaire de cet événement. Elle voudrait que cette commémoration fut digne de la grande héroïne nationale, digne aussi du grand oeuvre qu’elle a accompli.

Monsieur le Président de République a bien voulu faire connaître  à la municipalité qu'il accepterait 1’invitation que celle-ci va lui faire, dans  quelqnes semaines, de présider l’une des journées qui seront consacrées en mai prochain aux fêtes de la Délivrance.

J’espère que le gouvernement voudra bien déléguer également certains de ses membres  aux manifestations projetées à cette occasion.

La grande presse a commencé déjà à entretenir  les  lecteurs de ce grand anniversaire. Et tout récemment, certains journaux parisiens émettaient l’idée de la création d’un timbre qui s’ajouterait à la collection de ceux que l’Administration des Postes a fait éditer à l’occasion du centenaire de Pasteur et du quatrième centenaire de Ronsard. Ils n’ont d’ailleurs  fait que devancer une demande que la Municipalité d’Orléans se proposait de faire à ce sujet près du gouvernement. Je me suis entretenu  de cette question avec M. le Secrétaire Général des P.T.T. et c’est à la suite de cet entretien que j’ai l’honneur Monsieur le Ministre, de vous demander de prendre  l’initiaive de la création du timbre Jeanne d’Arc qui devrait pouvoir être mis en vente dans les premiers mois de l’année 1929.

 Je suis certain que vous conviendrez avec moi que la belle figure de  Jeanne d’Arc mérite cet  hommage au même titre que les grands hommes auxquels  l’Administration des Postes a consacré  des vignettes à l’occasion des centenaires passés.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance ma considération distinguée.

 

 

 


lettre 24 09 28.   Jeanne 257  
Lettre du maire d'Orléans du 24 septembre 1928 à M Chéron, nouveau ministre (qui a succédé à M Bokanowski en septembre 1928)         

 Monsieur le Ministre
le 24 Août, j’ai adressé une requête à votre prédécesseur, pour lui demander de bien vouloir prendre l'initiative de la création d'un timbre à l'effigie de Jeanne d’Arc qui serait mis en vente l'occasion du cinquième centenaire de la délivrance d’Orléans dans les premiers mois de l’année 1929.
Plusieurs organes de presse avaient déjà lancé cette idée au moment où j'ai écrit à M. Bokanowski. Depuis lors je n'ai cependant reçu aucune réponse du cabinet du Ministre. Les formalités préalables à l’émission d’un tel timbre demanderont d’assez longs délais et pour que celui-ci pût être mis en circulation en février ou mars, il est tout à fait nécessaire qu’une décision soit prise au plus tôt.
Je vous serai reconnaissant, Monsieur le Ministre, de bien vouloir me faire connaitre la suite que vous croyez devoir donner à la demande de la Ville d'Orléans.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma considération distinguée,
Le MAIRE d’Orléans.


 

Le maire dut rappeler le nouveau ministre M Cheron (qui a succédé à M Bokanowski) en septembre 1928 pour l’alerter sur l’urgence de la situation si on voulait que le timbre soit émis en février ou mars 1929. 

25 septembre 1928

le_con2.  Jeanne 257

Note pour Monsieur  le Ministre

Section commerciale

Par lettre du 24 aout dernier, le Maire d’Orléans a demandé à l'administration  l’émission, à l’occasion des fêtes du 5è centenaire de  Jeanne d'Arc qui auront lieu en 1929 à Orléans d’un timbre-poste à l'effigie de l’héroïne. Par lettre du 19 septembre courant  M de Rigué au nom du comité des  fêtes, demande à Monsieur  le Ministre une audience pour l'entretenir le l’émission de ce timbre.

Voici, à ce sujet, l'avis que je crois devoir donner à monsieur le ministre,

A la suite d’une demande du  ministre de l’instruction  Publique, qui exprimait le vœu de voir émettre à l'occasion des fêtes du romantisme  un timbre à l'effigie de Victor Hugo, M. Bokanowski  avait décidé le 4 juillet dernier que le timbre-poste d'un franc actuellement en service et qui est surtout utilisé pour l'affranchissement des lettres ordinaires pesant de 50 à 100 grammes et la représentation  de la taxe de recommandation des lettres et cartes postales du régime intérieur  serait affecté, par période de 6  mois, à la commémoration successive de chacune  de nos grand gloires nationales, la durée de validité de chaque timbre serait illimitée.

Victor-Hugo a été choisi pour la première émission et les services sont sur le point de passer à exécution de cette décision. Mais étant donnée la lettre pressante du Maire d'Orléans et l'admiration que suscite en France la figure de Jeanne d'Arc,  il serait possible, à mon avis, d'attribuer au premier timbre de la série commémorative l'effigie de la jeune Lorraine et de réserver celle de Victor Hugo pour la deuxième figurine dont l’émission aura lieu dans un délai de 6 mois après la première.

Si Monsieur le Ministre partage cette manière de voir, il pourra être procédé de la façon suivante pour la réalisation de la mesure :

Tout d'abord on s'adressera à M Paul Léon, directeur des Beaux-arts pour choisir l'effigie, celle-là étant ensuite soumise à l'agrément du Maire d'Orléans. Puis l’administration se chargera de la fabrication des figurines. Toutefois je dois signaler à Monsieur le Ministre que les ateliers de fabrication des timbres-poste ne disposent pas encore du matériel  nécessaire pour la fabrication des timbres en taille-douce.

Si donc ces ateliers devaient émettre les timbres dont il s’agit par leurs propres moyens, ils ne pourraient le faire que par le procédé de la typographie qui donne des résultats inférieurs à ceux de la taille-douce. C'est ainsi  que  devait être émis le timbre à l’effigie de Victor Hugo. Mais le caractère de la manifestation  en l'honneur de Jeanne d'Arc paraissant dépasser ce qui avait  été prévu pour Victor-Hugo, le timbre à émettre de revêtir un caractère artistique incontestable. J'estime, en conséquence, qu'il y a lieu de recourir au procédé de la taille douce et de s'adresser à l’industrie privée pour la fabrication du timbre â l'effigie de la Pucelle, ainsi qu’on  l'a déjà fait pour les figurines gravées en taille-douce émises récemment au profit de la Caisse d’amortissement.

Signé : Deletete

 


En septembre le principe du timbre était acquis , ce timbre devant être le premier d’une série à venir commémorant les grandes figures telles V. Hugo, Lamartine,... M Deletête, secrétaire général des PTT, rédige une note le 2 octobre 1928. 

 lettre_2_10_28 Jeanne 257 Le Maire d'Orléans a demandé récemment qu'à l’occasion du 5ème centenaire de la délivrance de cette ville, un timbre-poste spécial soit émis à l'effigie de Jeanne d'Arc.
Par note du 25 septembre dernier, j'ai eu l'honneur de faire connaître à Monsieur le Ministre que cette émission était possible, et que l'effigie de Jeanne d'Arc pourrait très bien prendre place en tête de la nouvelle série de figurines, destinées à commémorer les grandes gloires nationales (Victor Hugo, Lamartine, etc...). J'émets l'avis que le timbre-poste de 1 franc fût choisi pour cette commémoration : chaque semestre, une nouvelle effigie ferait l'objet d'une émission en taille-douce.
Puis, ainsi que je l'ai déjà exposé à Monsieur le Ministre, les Ateliers du Boulevard Brune ne sont pas encore outillés en matériel taille douce ; ils ne possèdent que des machines à imprimer en typographie ; un certain délai est nécessaire pour recevoir et installer le nouveau matériel commandé et dans ces conditions, il eut fallu recourir à l'industrie privée. Monsieur le Ministre a estimé qu'il y avait lieu de s'adresser à nos ateliers et de ne pas retarder l'émission de figurines destinées à la commémoration de nos gloires nationales.

 
 17 oct29 Jeanne 257
17 octobre 1928. Affaire signalée à Monsieur le Directeur de l’exploitation postale .

Mr le Maire d'Orléans reçu ce matin en audience par M le secrétaire général demande que les formalités administratives relatives à l'émission du timbre-poste "Jeanne d'Arc" soient hâtées afin que la figurine soit mise en vente à partir du mois de mars.

 

 


lettre 19 10 28           Jeanne 257 19 octobre 1928  Note pour Monsieur le Chef du 3è Bureau
J'ai l'honneur de transmettre à monsieur le chef du 3e Bureau une note du Service central (Service Commercial), en date du 16 octobre courant, relative à la substitution, pendant un délai de 6 mois de l'effigie de Jeanne d'Arc à l’effigie de la Semeuse sur le timbre de 50 centimes. 
Monsieur GIRAL trouvera également joint un dossier comprenant notamment une note du service central en date du 17 octobre touchant la nécessité de hâter les travaux d'impression du timbre Jeanne d’Arc. 

 Noter la mention manuscrite mois de mars  

 

23 10 28 Jeann e 257Lettre du ministère du 23 octobre 1928 à M. Paul Léon

 J'ai l'honneur de vous faire connaître que mon Administration a décidé de substituer, pendant un délai de 6 mois, et à partir du mois de mars prochain, l'effigie de Jeanne d'Arc à celle de la Semeuse, sur le timbre de 50 centimes et, comme conséquence, d'ouvrir un concours dont la date d'ouverture sera fixée ultérieurement.
Je me permets, dans cette circonstance, de faire à nouveau appel à votre haute compétence en vous priant de vouloir bien m'adresser une liste des artistes susceptibles de participer à ce concours.
Je serai particulièrement heureux que vous vouliez bien accepter la présidence du Jury appelé à se prononcer sur la valeur des dessins. Sauf objections de votre part, ce jury pourrait être composé comme suit :
M. Paul Léon, Directeur Général des Beaux-Arts, membre de l'Institut, Président,
M. Albert Besnard, Président du Salon des Tuileries
M. Paul Chabas, Président de la Sté des Artistes Français, M. Frantz-Jourdain, Président du Salon d’Automne. M. Forain, Président de la Société Nationale des Beaux-Arts, M. Baschet, Membre de l'Institut, 
M. Koechlin, Président du Conseil des Musées Nationaux, M. Auscher, Vice-Président du Touring Club de France, M. Magne, Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, M. Moullé, Chef de Bureau à la Direction des Beaux-Arts, M.Coyette, Président de la Sté des Philatélistes, M. Jaureau, graveur, M. Hugron, Ingénieur en Chef, Directeur des Services de la Vérification du Matériel, des Ateliers et du Dépôt Central, M. Thollon, Chef de bureau à la Direction de l'Exploitation Postale, M. Demoulin, Directeur de l’Atelier des timbres-poste, M. Humbert, S/Chef de Bureau au Service Central, M. Frank; Sous-chef de Bureau - Secrétaire.

En raison du court délai imparti pour la fabrication de ces timbres, dont la consommation mensuelle est de 100 à 120 millions, il serait indispensable que l'ouverture du concours pût avoir lieu dans la première semaine de novembre. 

Signé : Le conseiller d’état, Secrétaire général des Postes, Télégraphes et Téléphones



 
lettre 1 11 28.         Jeanne 257 1 novembre 1928

Comme suite à ma communication N° 120 du 19 Octobre dernier, j'ai l'honneur de transmettre ci-jointe à monsieur le Chef du 3è bureau, une note du service central dans laquelle il est signalé que le Maire d'Orléans demande l'impression de la mention "Orléans 1429-1929 " sur le timbre-poste à l’effigie de Jeanne d'Arc. Monsieur le Secrétaire Général est d'avis de donner satisfaction à cette requête.
Le Chef du 2è Bureau.

lettre 13 11 28   Jeanne 257 13 novembre 1928

Minute du 13 Nov. 1928 n°1186 F 3° Bureau Demande de participation au concours T.P. Jeanne d'Arc
à Monsieur Paul Léon Directeur Général des Beaux-Arts membre de l'Institut Palais Royal
L'Administration des Postes a décidé de substituer pendant un délai de 6 mois et à partir du mois de mars prochain l'effigie de Jeanne d’Arc à celle de la Semeuse sur le timbre de 50 centimes. M. Louis Hache 24 Rue Lebrun à Paris (13è) demande par la lettre ci-jointe -à prendre part éventuellement au concours qui pourrait être ouvert pour le choix de l’effigie ; -à recevoir un exemplaire du règlement du concours -à être renseigné sur la date à laquelle les projets devront être remis. J'ai l'honneur de vous communiquer cette demande pour telle suite que vous jugerez utile.
Signé Lebon 

lettre 28 11 28   Jeanne 257 28 novembre 1928

Mention manuscrite : réunion le 8 à 10 h

de la part de M. Paul LEON. Directeur Général des Beaux-Arts,
TIMBRE-POSTE JEANNE D’ARC
1° M. Moullé, sous-Directeur des Beaux-arts fait connaître que M. Paul LEON Directeur Général ajoute deux personnes à la liste des membres du Jury chargé de choisir le dessin du timbre-poste JEANNE D’ARC
Ce sont MM. BASCHET, Directeur de l’Illustration et KOECHLIN, Président du Conseil des musées nationaux.
Le Député-maire d'Orléans fera également partie du Jury.
2° Les dessins devront être remis le 4 décembre par les Artistes concurrents.
3° M. Paul LEON demande que le Jury se réunisse 99, rue de Grenelle (Salle des Commissions), le 5, 6, 7 ou 8 décembre. (mention manuscrite : samedi matin)
4° Il enverra à M. le Secrétaire Général 4 lettres, sans indication de nom, destinées aux fonctionnaires que l'Administration désignera pour faire partie du Jury.



   
Courrier non daté

Composition du jury constitué pour l’émission d’un nouveau timbre-poste devant commémorer le cinquième centenaire de la délivrance d’Orléans par Jeanne d’Arc.

MM Maurice Moullé, sous-directeur au sous secrétariat d’état des Beaux-Arts, représentant M. Paul Léon, Directeur Général des Beaux-Arts, Président
Magne, professeur au conservatoire national des arts et métiers
M. Albert Besnard, Président du Salon des Tuileries, M. Paul Chabas, Président de la Sté des Artistes Français,
M. Frantz-Jourdain, Président du Salon d‘Automne, M. Forain, Président de la Société Nationale des Beaux-Arts, M.Baschet, directeur de l’Illustration, M.Koechlin, Président du Conseil des Musées Nationaux, M.Auscher, Vice-Président du TCF (manuscrit), Quatre représentants de l’administration des PTT, Demoulin, Humbert ? , Hugron, Thollon (manuscrit), MM Vincent Poli sous-chef du service des Travaux d’art, Musées et Expositions, au sous secrétariat d’état des Beaux-Arts, Coyette, Président de la Sté des Philatélistes, Jaureau, artiste graveur, 
M. le Maire d’Orléans 
Sont convoqués ?? et l’adjoint ?? de la ville d’Orléans (manuscrit)


 
Lettre 3 12 1928  Jeanne 257
Paris le 3 décembre 1928  
Cher Monsieur  
Je vous envoie ci-joint l’autorisation (tardive) à prendre au concours du timbre d’Orléans. On m'a fait des excuses aussi plates que possible pour cet oubli dont on a rendu responsable un pauvre petit jeune homme mais ça prouve que personne ne lit sérieusement les lettres dans cette maison . Je ne crois pas, décidément, que l’Europe continue à envier nos administrations. …/… 
Lettre du 3 décembre adressée à Marcel Marron. 
 

 
Lettre concours  Jeanne 257
Cette lettre a été adressée à Marcel Marron auteur d'un projet non adopté. A noter que le format prévu du timbre était celui des Merson. 

Le concours sera ouvert du 10 novembre au 3 décembre. Les projets devront être déposés dans la journée du 4 décembre au Secrétariat Général des P.T.T., 99 rue de Grenelle (VII ème). Chaque vignette devra comprendre obligatoirement dans sa composition les lettres R.F. (République française) les mots POSTES, ORLEANS et les dates 1429-1929. Un emplacement devra être réservé pour l’indication de la valeur du timbre sous forme d'un cartouche détaché du dessin proprement dit. Cette valeur sera de 0 Fr 50. Le chiffre 0 Fr 50 devra être un peu plus grand que ceux des millésimes, sans dépasser cependant 4 millimètres de hauteur. L'exécution du timbre sera faite en taille-douce typographie.   Vous aurez à fournir :

 1° - un dessin du timbre-poste mis au concours. Ce dessin ayant huit fois linéairement la dimension du timbre-poste actuel, soit 176 millimètres de hauteur sur 288 millimètres de largeur. 2°-. une réduction par un procédé photographique ou tout autre procédé de votre dessin aux je dis 22 m/m  18m/m dimensions du timbre  de la semeuse  « L. O. Merson  » soit 22 millimètres de hauteur sur 18 de largeur. Cette réduction devra être collée sur la marge inférieure du dessin. Vous pourrez indifféremment exécuter votre dessin dans le sens de la hauteur ou de la largeur du timbre. La Ville d'Orléans se rendra acquéreur aux prix respectifs de 1.500 1.000 et 500 francs des trois projets jugés les meilleurs, en se réservant tous droits de propriété. Elle versera, en outre à l'auteur du projet choisi pour l'exécution du timbre, une somme de 1.000 francs comportant tous droits de reproduction Les projets choisis par le Jury feront l'objet d'une exposition publique d'une durée de deux jours. Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération très distinguée. /.  LE DIRECTEUR GENERAL DES BEAUX-ARTS, Membre de l'Institut       

 

2 janvier1929 jeanne 257 Note pour M. Lebon du 2 janvier 1929  

M. le Sous-Secrétaire d‘État appelle toute l‘attention de Monsieur LEBON sur le très grand intérêt qu‘il y a à ne rien négliger pour que le timbre "Jeanne d'Arc" paraisse en temps utile.
Mention manuscrite : Téléphoner à M. Demoulin le 4/1. Tout va bien. Graveur doit livrer coin du 15 au 20 courant. Galvano 3 ou 4 puis clichés d’épreuves fournir de suite.

10 1 29 Jeanne257 Lettre du 10 janvier 1929 à Monsieur le directeur de la quinzaine philatélique

 Monsieur, J’ai bien reçu votre lettre du 8 Janvier. Evidemment j’aurai préféré aussi que l’administration des Postes adoptât un format moins réduit pour le timbre Jeanne d'Arc. J'aurais bien voulu également et tous les membres du jury avec moi que ce timbre pût être imprimé en héliogravure. Malheureusement, il parait que les règlements sont formels et comme le timbre Jeanne d'Arc sera, pendant six mois, le seul timbre de 0 fr. 50 mis en vente, il doit avoir le format du timbre courant. 

D’autre part, l’administration des postes a bien commandé un matériel pour le tirage en héliogravure mais il ne pourra être mis en service qu’en juin c’est à dire trop tard pour que le timbre ait pu en profiter. Cependant vous émettez peut-être une opinion trop pessimiste, en tout cas, soyez sûr que je ferai de mon côté tout mon possible pour que le timbre ne soit pas l’horreur que vous craignez. Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

Monsieur le directeur de la quinzaine philatélique, 27, rue Félix Bourquelot – Provins (Seine et Marne).

 

POSTES ET TELÉGRAPHES

Service du Boulevard Brune

N° 326-TP

RÉPUBLIQUE FRANCAISE

Paris Le 22 janvier 1929

L’ingénieur en chef, directeur des services du Boulevard Brune,

Monsieur le Conseiller d’état Secrétaire Général

Des PTT exploitation postale  3èBureau  

Comme suite à ma lettre  n°7562 TP du 13 décembre dernier, j’ai l'honneur de vous faire connaitre que l’atelier a livré à l’agence comptable, chargée de vous les faire parvenir des épreuves du timbre-poste de  Jeanne d’Arc en vue du choix de la couleur  à lui attribuer.

Bien que le jury ait émis  le vœu que le nouveau timbre soit imprimé en «  Bleu de roi »  on a cru devoir établir des épreuves en d’autres tons.

L’atelier qui fabrique actuellement les clichés, sera en mesure de commencer l’impression vers le  18 février. Le « bon à tirer » devrait nous être adressé  le 10 février au plus tard, afin de pouvoir faire en temps  utile la commande da 1' encre choisie,

J’aurai besoin également d’être fixé dès maintenant sur votre - décision concernant la fabrication éventuelle de timbres-poste Jeanne  d’Arc  en carnets,

En vue, du paiement par la ville d’Orléans d’une somme de 1 000 francs  au graveur je crois devoir vous dire que M Abel Mignon habite 6  rue Guérin, à Fontainebleau.

 J'ajoute que M. Barlangue  l'auteur  du timbre retenu m’a signalé qu’il n’avait encore reçu aucune communication concernant le paiement de la prime fixée au concours.

PS : Si le choix se porte sur une couleur bleue, je me permets de recommander le ton 101.

 

  

barlangue 8 mars Jeanne 257 8 mars 1929 Gabriel Barlangue, 3 mois après le concours, se plaignait encore de ne pas avoir reçu la prime. 
L'ingénieur en chef, Directeur des services du boulevard Brune,
à Monsieur le sous-secrétaire d'Etat des Postes et des Télégraphes-EXPLOITATION POSTALE-3ème. bureau
J'ai l'honneur de vous transmettre, sous ce pli, à toutes fins utiles une lettre par laquelle M. Barlangue, auteur du dessin retenu pour l'émission du timbre-poste à l'effigie de Jeanne d'Arc, demande le paiement de la prime fixée par le concours. M. Barlangue a été avisé de sa demande.

Monsieur le Directeur, 
Le 4 décembre avait lieu le jugement du concours pour un timbre commémoratif du cinquième centenaire de la prise d'Orléans par Jeanne d'Arc. Une somme de 1500 francs devait être allouée au projet primé plus 1000 francs offerts par la ville d'Orléans.
Le jury à l'unanimité me décerna le 1er prix.
Ne trouvez vous pas surprenant que, depuis trois mois je n'ai pas encore obtenu la juste récompense qui m'est due.
N'ayant pas été avisé officiellement de la décision du jury, je ne vois à qui je puis adresser une réclamation. Peut être ___ à ce sujet.
Je ne crois pas que ces modiques sommes puissent grever le budget de l'Etat et de la ville d'Orléans.
Dans l'espoir que vous pourrez me rtenseigner je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, avec mes remerciements l'expression de mes sentiments distingués.
Signé G. Barlangue.
32 rue de l'Arbalète, 5è.

 

 

 

Extraits du Journal du Loiret

12aout Jeanne257

 

12 août 1928  

UN TIMBRE JEANNE D'ARC

On sait que le Comité des fêtes de Jeanne d'Arc a l'intention de créer un timbre Jeanne d'Arc, à l'occasion des fêtes du cinquième centenaire de la délivrance d'Orléans. Nous lisons, à ce propos, dans le « Gaulois » « L'année prochaine sera célébré l'anniversaire d'un petit fait dont les conséquences pour l'avenir de notre pays furent immenses : il y aura  dans quelques mois cinq cents ans que Jeanne d'Arc est partie de Vaucouleurs. II a semblé à l'un de nos confrères qu'un tel événement devait être commémoré d'une façon particulière. Le « Collectionneur de Timbres-poste » demande qu'à cette occasion soit établie une série de timbres-poste à l'effigie de la sainte fille qui a sauvé la France. « Comme toutes les bonnes Idées, l'idée du « Collectionneur de Timbre-poste » fait prestement son chemin. L'autre jour, « L'Ami du Peuple » l'a chaleureusement approuvée. Hier, le « Coq » déclarait l'adopter. A notre tour, disons combien sa réalisation nous semble désirable « On invoque avec raison des précédents : le timbre Pasteur, le timbre Berthelot, le timbre Ronsard. (A vrai dire, ce dernier est ultra confidentiel. J'avoue n'en avoir jamais eu sous les yeux un exemplaire. Et vous ?  Il ne s'agit pas, évidemment, de mettre toute l'histoire de France en timbres-poste, comme Mascarille mettait l'histoire romaine en madrigaux. Mais il y a là une forme d'hommage qui convient à merveille pour honorer « urbi et orbi » quelques grands serviteurs de la Patrie. Qui le mérite plus que Jeanne d'Arc ? « Le buste survit à la cité, le poète a dit vrai. Un timbre survivra à bien des vastes toiles et à beaucoup d'énormes fresques. Raison de plus pour qu'il soit conçu et exécuté avec soin. Il nous reste de bons, de savants, de vrais artistes. Qu'on leur demande un effort, ils le feront. Il faut qu'il y ait un timbre Jeanne d'Arc. Il ne faut pas qu'il donne seulement une idée favorable de notre reconnaissance, mais aussi de notre goût.  

 

8decembre Jeanne257

8 décembre 1928  

Le timbre de Jeanne d'Arc

 

Pour aider à la publicité indispensable au succès de nos fêtes de mai prochain, qui s'annoncent comme devant être grandioses et pour lesquelles notre actif Comité des fêtes élabore un programme des plus attrayants, M. Armand Perdoux, imprimeur, a eu l'excellente idée d'éditer un timbre en couleur reproduisant le célèbre tableau de Scherrer " L'Entrée de Jeanne d'Arc à Orléans"  avec la mention du 500è anniversaire, ainsi qu'un petit timbre bleu annonçant ces fêtes.

Soumis aux notabilités de notre ville, M. le Maire, M. le Préfet, le Comité des Fêtes, la Chambre de commerce, le Syndicat d'initiative, les Directeurs de nos Journaux ont été unanimes à féliciter l'éditeur de son heureuse initiative, et à lui donner leur complète approbation. Ce timbre qui doit répandre au loin l'annonce de la solennelle célébration du 500 anniversaire, paraîtra d'ici quelques jours et sera mis en vente dans toute la ville, notamment chez l'éditeur, 19, rue Jeanne d‘Arc, dans les librairies et bureaux de tabac. MM. les industriels et commerçants seront sollicités à domicile de vouloir bien l'honorer de leur souscription et tiendront à donner leur précieux appui à cette tentative économique et pratique de publicité.  

 

9decembre Jeanne257

 

9 décembre  

Le timbre de Jeanne d'Arc

Le jury chargé de statuer sur le concours institué pour l'émission du timbre-poste devant commémorer le 5e centenaire de la Délivrance d'Orléans, s'est réuni aujourd'hui au Sous-secrétariat d’État des postes et télégraphes, sous la présidence de M. Paul Chabas, président de la Société des artistes français.

Assistaient à cette réunion :

MM. Maurice Moullé, sous-directeur aux Beaux-Arts ;

Magne, professeur au Conservatoire national des arts et métiers ;

Albert Besnard, président du Salon des Tuileries ;

 Baschet, directeur de «L’Illustration » ;

Auscher, vice-président du Touring-Club de France ;

Quatre représentants de l'administration des P. T. T. ;

Coyette, président de la Société des philatélistes ;

Jarraud, artiste graveur ; Chollet, maire d'Orléans ;

Génebrier, préfet du Loiret,

Ustin adjoint au maire d'Orléans, délégué aux Beaux-Arts.

Le choix du jury s'est porté à l'unanimité sur la maquette de M. Gabriel Barlangue, qui a obtenu la première prime. Ont été classées ensuite, avec prime, les maquettes de MM. : Henry Cheffer (2è mention) ; Georges Demoulin (3è mention) ; Marcel Marron (d'Orléans), et Abel Mignon (4° mention ex æquo).  

 

 


Le 8 décembre le jury décida que le sujet retenu serait celui de Gabriel Barlangue , sujet modifié partiellement puisque les fleurs de lys présentes sur l’étendard durent être retirées –République oblige.  

projet          Jeanne 257 On notera la présence d'un gros point blanc à droite du 0 de 50
 
Projet non retenu. Cliquer sur la vignette.    Jeanne 257 Cliquer sur la vignette.
Réduction photographique du projet retenu (on remarque les fleurs de lys). 

photo-maquette-jeanne-d-arc Jeanne 257 photo-maquette-jeanne-d-arc-dos Jeanne 257 Photo de presse avec texte au verso: Le nouveau timbre-poste qui va être émis par l'administration pour commémorer le 5è centenaire de l'entrée de Jeanne d'Arc à Orléans. L'auteur de ce timbre est l'artiste graveur Barlangue

 

  Dessin de Mignon

dessin Mignon Jeanne 257 collection JC Barrandon 

Maquette  à l'encre de Chine et réduction photographique, signé Mignon daté du  7 janvier 1929.

Des lignes horizontales de fond apparaissent.

Notez la nouvelle mention Postes-France

à droite: profondeur 1/2 millimètre fort

à gauche: réduire à 21 millim. 1/2 y compris les signatures

 

Autres maquettes de Barlangue 

Projet Barlangue        Jeanne 257 Projet Barlangue  Jeanne 257   (remerciements à C. Aguttes)


 

lettre 10 1 29          Jeanne 257 
Lettre adressée au directeur la Quinzaine Philatélique le 10 janvier 1929. 
 
Le sujet est inspiré d’un tableau de Scherrer : Entrée victorieuse de Jeanne d’arc à Orléans (musée des beaux arts de la ville). 
Tableau de Scherrer. Jeanne 257  

tableau ayant inspiré le timbre.  
 
 
Quatre autres projets sont récompensés : Cheffer (2ème) ; Demoulin (3ème) , Marron et Mignon ( 4ème ex aequo).  
Ceux ci ont été exposés au musée de la poste lors de l'exposition "Mémoires de timbre-poste 1924-1929" du 15 septembre au 31 octobre 1997. 

  

cheffer calque jeanne 257  Cheffer reduction jeanne 257 Le règlement du concours prévoyait la reproduction photographique du projet au format 22x 18 (mm).

On voit apparaitre sous la dentelure la signature  HENRY CHEFFER.

Dessin au crayon et à l’encre sur papier calque réalisé par Henry Cheffer ( 1880-1957), petit cousin de Rodin, prix de Rome, … Cachet d’atelier en bas à droite.

Ce projet est arrivé 2ème au concours.

cheffer Jeanne 257 Esquisse au crayon (cachet de l'atelier en bas à droite) d'Henri Cheffer. Ce projet était peut être destiné pour une carte ou un autre document. Il fait allusion à la nuit passée par Jeanne à l'abbaye de Saint Urbain le 24 février 1429.

Cheffer portrait Jeanne 257

 

  projet non adopté Demoulin..

Projet Demoulin. Jeanne 257  On connait 2 autres épreuves semblables portant pour l'une la signature Hourriez et 1931; l'autre portant la mention manuscrite: D'après le dessin arrivé au concours du timbre Jeanne d'Arc. signée Hourriez et daté "1931. Rappelons que ce projet est arrivé 3è au concours.

On connait une autre épreuve portant la mention 1929 avec la mention manuscrite G Hourriez 1929 et portant les mentions Demoulin del - Jeanne d'arc Hourriez - sc

Le cadre entourant les figurines est différent.

demoulin Musee Jeanne 257

 Projet Demoulin. Jeanne 257  Demoulin_rouge jeanne 257
 
 
   Projet Marcel Marron  .  Jeanne 257 Projet Marron . Logo de Marcel Marron.  Jeanne 257
projet non adopté Marron.. A noter le logo en bas à gauche de M. Marron présent sur les essais (une feuille de marronnier). Ce projet est le seul, parmi ceux primés au concours, portant la mention Jeanne d'Arc. 
 
 
Projet Marron. Jeanne 257    Projet Marron. Jeanne 257 L
e règlement du concours prévoyait la fourniture « d'une réduction par procédé photographique ou tout autre procédé du dessin aux dimensions du timbre de la semeuse soit 22 millimètres de hauteur sur 18 millimètres de largeur. Le dessin peut être exécuté indifféremment dans le sens de la hauteur ou de la largeur du timbre.»  
voir rubrique Projets Marcel Marron 
 
 
 
Des projets furent étudiés mais non récompensés comme celui de Bivel  (auteur plus tard du 5 F Mont St Michel, et du 2 F Arc de Triomphe),celui de Vérecque (qui a réalisé la maquette du timbre Cathédrale de Reims en 1930) ou celui de G. Hourriez.

Bivel. Cliquer sur la vignette. Jeanne 257  

Projet non retenu de Bivel.   

 

 Signature Bivel. Jeanne 257

                             réduction photographique du projet signé de Bivel bivel reduction jeanne 257

 

Essai non adopté Hourriez.  Jeanne 257

Projet non retenu de Hourriez. 

Projet de Vérecque . Jeanne 257  Verecque Jeanne 257 

Projet non retenu de  A. Vérecque, dessinateur en 1930 du timbre Cathédrale de Reims.

                               
 
  
 
 
Lettre de remerciement à M. Marron.  Jeanne 257
Lettre adressée à Marcel Marron pour récompenser son projet. 

 

Articles parus dans la Revue du Touring Club (numéros 410 - 411 & 414 de janvier - février & mai 1929)

  revuetc 410. Jeanne257 revuetcf 411 Jeanne257 revuetc f414 Jeanne257

LE TIMBRE DE JEANNE D'ARC (article d'époque)

L'administration des Postes mettra en vente, au mois de mars, prochain, un timbre commémorant le cinquième centenaire de la délivrance d'Orléans, Le sujet a été choisi, cette semaine, à la suite d'un concours où les prix et les primes étaient offerts par la ville d'Orléans. Le timbre que nous aurons dans quelques mois est dû à M. Gabriel Barlangue qui a réuni l'unanimité des jurés. M. Henry Cheffer a eu le second prix. Le troisième est échu à M. Georges Demoulin.   Deux primes ont été accordées ensuite à MM. Mignon et Marron.   L'émission aura lieu pendant six mois, à raison de 120 millions de timbres par mois. Ce  timbre sera encore gravé au trait comme les timbres actuels. Il est regrettable qu'il ne  puisse être imprimé en héliogravure, mais l'administration, qui est en train d'installer des presses rotatives avec cylindres gravés en creux dans ses ateliers du boulevard Brune, ne pense pas être prête à assurer l'impression des vignettes par ce procédé avant  deux ans. Les originaux des cinq projets primés sont exposés actuellement au Touring Club, 65, avenue de la Grande-Armée.

 

Les projets retenus au concours  Jeanne 257

 

barbarr Jeanne 257  chefbar Jeanne 257  dembar Jeanne 257 marbar Jeanne 257 migbar Jeanne 257

 


 
Analyse d'audience